Si vous habitez Bruxelles et que vous avez des enfants (ou avez le projet d'en avoir), vous connaissez probablement l'ASBL Claire de Lune... Pendant des années, c'est dans le quartier d'Ixelles que l'équipe de l'ASBL a developpé son projet : proposer, au sein d'un même lieu, un accompagnement global tout au long de la période entourant la naissance. [lire+]

Pendant que le blog hibernait en attendant de se refaire une beauté, j'ai continué à m'amuser en coulisses. Et à quelques semaines des vacances d'été et du traditionnel grand nettoyage des disques durs, voici le moment idéal pour partager quelques-unes de mes séances coups de coeur. Sans hésiter, c'est avec celle de mon ami Darren que je reprends les publications. Une séance comme je les aime, légère et atypique, dont je garde un super souvenir. Parce qu'évidemment, on ne peut illustrer l'univers de Pancycle sans sortir les grands moyens : une bonne vingtaine de kilomètres à vélo, un peu de tourisme, beaucoup de café et quelques concerts improvisés dans les rues de Bruxelles. Voilà, il ne vous reste plus qu'à appuyer sur Play pour en profiter ! [lire +]

Quand elle n'est pas en Inde, où elle approfondit régulièrement sa pratique, c'est à Bruxelles qu'elle rayonne et enseigne sa passion du Yoga avec un coeur grand et bon comme peut l'être un coeur Québècois. Certains de ses cours se déroulent dans un lieu que j'affectionne particulièrement : Almapola. Deux univers que je vous propose de découvrir en images... et surtout, deux bonnes raisons, pour nous autres à Bruxelles, de faire un peu de place sur nos agendas ! [lire +]

A chaque fois que j'apercevais la petite pancarte vintage indiquant la sortie vers l'Aérodrome de Liernu (sur l'autoroute entre Bruxelles et Namur) j'avais une envie folle de braquer le volant et d'aller voir un peu par là-bas si c'était aussi magique que dans mon imagination. Mais puisqu'en général, on choisi la voie rapide pour se rendre (rapidement) à destination et bien ce n'était jamais le bon moment. J'ai donc changé ma stratégie et j'ai repris la fameuse autoroute dans le seul but de passer devant cette pancarte puis je me suis engagée dans la sortie numéro 12 en poussant un cri de victoire. Ça, c'était un dimanche du mois dernier pour les 18 mois de Jacob. Il y avait de la lumière et du brouillard mélangés et puisque je venais en plus de craquer sur la plus hallucinante des mini-cagoules d'aviateur, je me suis dit que je n'avais plus aucune excuse... J'ai claqué ma portière et je suis directement tombée en amour avec cet endroit. [lire +]